Avant de vendre son entreprise ou d’envisager un départ à la retraite, le chef d’entreprise se pose bien souvent cette question: combien vaut mon entreprise ?

Si la question est simple, y répondre est une véritable affaire de spécialiste, d’autant qu’il ne faut pas confondre valeur et prix !

Evaluer le prix : un exercice d’équilibre difficile

Il existe plusieurs méthodes d’évaluation; méthode dite comptable, méthode dite des banques…. chacune ayant des paramètres et des équations différentes. Certains experts estiment que le prix correspond aux capitaux propres (capital de départ + résultats – dividendes), d’autres à 4 x EBE + trésorerie disponible – les dettes, en fonction des méthodes de calcul, le prix peut varier du simple au double !

Valeur et prix : des variables à ajuster

L’ estimation purement comptable du prix ne reflète pas toujours la réelle valeur d’une entreprise.  Sa rareté, son leadership, son potentiel de croissance, le risque client, la tendance du marché, la conformité par rapport à la législation en vigueur, la dépendance par rapport à un savoir-faire spécifique du dirigeant sont autant d’ éléments clés à prendre en compte. A tout ceci s’ajoutent les circonstances de la cession : départ à la retraite, cession d’une filiale, motivations financières, litiges en cours, période de récession… Il faut se poser les bonnes questions et prendre du recul par rapport à une première estimation chiffrée.

Savoir prendre du recul

Il n’existe pas de valeur unique de l’ entreprise, et mieux vaut faire confiance à un expert en transmission capable de déterminer un prix initial tenant compte de toutes ces variables.  La négociation menée par un spécialiste permettra d’arriver à un accord sur le prix définitif en toute sérénité pour le chef d’entreprise.

Bien vendre son entreprise

Cela signifie avant tout avoir trouvé le repreneur capable d’assurer la pérennité de l’entreprise au prix souhaité. Cela implique d’avoir pu choisir entre différents candidats à la reprise proposés. Plus une entreprise est belle, et plus les candidats sont nombreux mais attention à ne pas la surestimer  et prendre le risque de ne pas trouver preneur !