Dossier de présentation d’une entreprise en vue de sa cession

La rédaction d’un dossier de présentation d’une entreprise en vue d’en assurer la cession est un art difficile. Il faut, tout à la fois, passer sous silence certains éléments-clefs de l’entreprise pour que, si la vente ne se fait pas, ce dossier ne donne pas trop d’idées à un repreneur astucieux. Mais également, lui fournir un certain nombre de données fiables et suffisamment attractives pour susciter l’intérêt du repreneur idéal.

La collecte des éléments du dossier de présentation

La vente est un contrat et le dossier un document sans valeur juridique, mais pas sans importance dans la phase pré contractuelle.

A notre sens, il ne doit donc comporter aucune mention de nature à fausser l’idée que se fait le repreneur et sa qualité doit être irréprochable.

La phase d’audit d’évaluation est donc fondamentale pour collationner les données que comporte le document :

  • sur le marché
  • sur l’organisation technique de l’entreprise
  • sur les aspects administratifs, juridiques et financiers

Ce document étant souvent la seule trace écrite dont dispose le repreneur pour bâtir sa lettre d’intention, il est capital que les éléments qu’il comporte soient fiables.

La rédaction du dossier de présentation

L’objectif de ce document est qu’un repreneur sélectionné par le cabinet qui assure la transmission puisse, de façon factuelle, confirmer s’il est candidat à sa reprise.

Sa rédaction doit donc permettre de comprendre rapidement le fonctionnement de l’entreprise et les motivations du dirigeant pour la céder.

En complément de ce dossier, le candidat repreneur pourra utilement consulter Internet et croiser les données du dossier et les données publiées par l’entreprise afin d’en vérifier la cohérence.

Dans ce domaine comme dans bien d’autres, nous conseillons de rédiger le dossier de la manière la plus rigoureuse possible afin qu’aucune ambiguïté ne vienne ternir cette relation de plusieurs mois qui démarre.

La validation du dossier de présentation

Il nous semble également fondamental, pour toute les raisons exposées plus haut, que le cédant s’implique, sinon dans la rédaction du dossier, du moins dans sa validation.

Ce dossier est un élément très important dans l’appréciation de la valeur de l’entreprise par le repreneur.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.